LA POLLUTION DU DROPT

 

message envoyé par la DDCSPP de la Dordogne à tous les riverains du dropt qui sont éleveurs .
Je cite : Nous avons été informés d’une pollution en cours sur le ruisseau du Dropt . Nous ne connaissons pas le type de pollution concerné mais des analyses sont en cours afin de déterminer s’il a lieu de prendre des mesures sur l’utilisation de cette eau .
Les premiers résultats devraient nous parvenir demain mais dans l’attente et par principe de précaution, nous vous recommandons de ne pas utiliser cette eau pour l’abreuvement de vos troupeaux .
Merci de relayer cette information aux éleveurs de votre connaissance qui nous auraient échappés.
Je pose la question : MAIS D’OU PEUT VENIR CETTE SOUDAINE POLLUTION ????? MDR

 

 

Un envoyé spécial de sentinelle  a effectué une mission photo dans la vallée du Dropt équipé d’un masque à gaz et d une combinaison spéciale. 

 Voici ce qu il a vu. ..

La couleur de l’eau qui réside dans la dernière lagune avant écoulement dans le Dropt.

Bien voir la couleur à la sortie de la lagune et le déversement de l’eau, qui devrait être claire et limpide, dans le Dropt.

 

Voici les résultats des analyses de l’eau du Dropt effectuées  par un laboratoire à la demande de privés .

 

 

95 Commentaires sur “LA POLLUTION DU DROPT

  1. Répondre
    fabrizzio a dit :
    14 août 2018 à 13:22
    M Coste et sSentinelle, vous devriez être plus précis; Qui envoie ce texte?
    N’importe qui peut en écrire un comme ça.
    Ca date de quand?
    Enfin sentinelle faites votre boulot et enquetez plus sérieusement. ca sent l’arnaque votre affaire.

    Répondre
    Jean a dit :
    15 août 2018 à 07:19
    DDCSPP. :
    Direction départementale de la cohésion sociale et protection des populations.

    Répondre
    Paul a dit :
    15 août 2018 à 07:31
    Pour ce qui est de la protection des populations, la DDCSPP garantit la protection sanitaire, environnementale et économique des citoyens et consommateurs, veille au bien-être animal et lutte contre les maladies animales. Elle est ainsi fortement impliquée dans des missions de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments « de la fourche à la fourchette » (en abattoir, dans les ateliers de transformation, dans la restauration, …), de la loyauté des transactions et du bon fonctionnement des marchés.

    Répondre
    cultureux a dit :
    14 août 2018 à 19:29
    mais enfin , si ce que M Costes dit est vrai. Quest ce qu’y attendent les agriculteurs pour demander des comptes à Duppi, ganneray, gipoulou , Taudiere . les plus grrnds pollueurs du canton. Inadmissible. Il faut les foutres au tribunal.
    Tout est de leur faute.
    y a pas besoin d’avoir fait de grandes etudes pour savoir que c’est la station d’epuration de Monpazier le Dropt.

    Répondre
    Brigitte lėcoleau a dit :
    15 août 2018 à 16:57
    Ne serait ce pas tout simplement les vaches qui paissent le long du Dropt qui pollueraient ce ruisseau ?

    Répondre
    Furet furieux a dit :
    15 août 2018 à 17:28
    Mais bien sûr!
     » Et la marmotte , elle met le chocolat dans le papier d’alu » …

    Répondre
    Cherchez l’erreur a dit :
    15 août 2018 à 07:13
    On ne peut que penser que en grande partie est responsable : Une station d’épuration qui n’en porte que le nom mais qui n’epure plus depuis longtemps.
    Sachant que en ce moment au plus fort de la fréquentation elle est sursaturée .Sans oublier que dans l’attente de sa  » modernisation » elle n’a pas été entretenue et que les lagunes n’ont plus été curées depuis 10 ans!
    Mais bien sûr tout cela n’est pas la faute de l’équipe en place depuis 10 ans aussi…

    Répondre
    fabrizzio a dit :
    17 août 2018 à 09:01
    M.Coste,
    Merci pour votre réponse et les précisions. J’aime la précision et la clarté. maintenant on y voit plus clair (pas comme l’eau du Dropt qui et loin d’être claire , elle).
    mais, j’ai envie de vous dire , retournez vous contre votre maire. demandez lui des comptes. Il fait partie des plus fideles soutien de l’incapable maire de Monpazier.
    Il est anormal que les éleveurs du Dropt soient pénalisés par la faute des maires qui ont tout fait pour la station de Monpazier pose problemes. Vous etes victimes, ce n’est pas normal et vous avez tout mon soutien.
    Alertez la sous prefete, portez plainte à la gendarmerie…….
    Et si la nuit vos vaches poussent des cris de hibou, n’appellez pas le veto , c’est l’eau du Dropt qu’elles ont bu.
    Bon courage

    Répondre
    Jean michel Coste a dit :
    15 août 2018 à 08:59
    fabrizzio : c’est un mail qui a été reçu le lundi 13 août à 14h21 par tous les éleveurs de la vallée du dropt Capdrot , Gaugeac et Vgt de Biron .
    Personnellement, j’ai fait une reponse à ce mail et le directeur de la DDCSPP m’a rappelé pour m’informer des problèmes .
    Fabrizzio, si tu as un problème tu viens me voir , moi je me suis nommé.

    Répondre
    Alain a dit :
    16 août 2018 à 07:39
    Mr Coste, merci beaucoup de nous avoir informés.
    Avez vous eu les résultats des analyses?
    Merci ,

    Répondre
    Touspourris a dit :
    15 août 2018 à 20:13
    Le maire de Monpazier et ses comparses ont mis la CCBDP d’Estor et de Mérillou dans de beaux draps avec la participation active de ces derniers. Mortemousque a intérêt à se désolidariser de ce bourbier qui sent de plus en plus mauvais.
    Et les maires de cette communauté qui n’avaient pas suivi dans leur vote les maires de l’ancien canton de Monpazier qui se battaient, lors d’une séance communautaire épique, pour que la station à boues activées, imposée par les experts de l’Etat, soit réalisée comme prévu avant 2015, doivent avoir la tête basse. Honte à tous ceux qui font payer les surcoûts à tous les contribuables par la faute de quelques uns !!!! Pendant ce temps, qui s’en est mis dans les poches ?

    Répondre
    GERARD PRIGENT a dit :
    16 août 2018 à 09:26
    une affaire ou tous les monpazierois seront obligés de payer,quel gâchis !!! ,lourde responsabilité des élus et obstination de leur part dans ce dossier,tout cela est un manque de bon sens et surtout de gestion

    Répondre
    Zou-Dubalais a dit :
    16 août 2018 à 10:46
    Le maire de Monpazier va, peut-être, comprendre que les longues études suivies pour former les spécialistes de l’environnement qui ont travaillé pour la préfecture sur la station d’épuration de Monpazier ne peuvent pas être remplacées par le le seul fait d’avoir été élu… Des bulletins de vote favorables n’ont jamais donné la compétence et l’intelligence des situations.
    Mieux valait respecter ces experts que le coûteux hurluberlu qui a voulu les ridiculiser.

    Répondre
    Jean michel Coste a dit :
    17 août 2018 à 21:38
    voila la réponse suite aux analyse de l’eau du Dropt du chef de service de la DDCSPP de la Dordogne le 17/08/2018 a 10h34 par mail
    je cite : voila les nouvelles que j’ai à cette heure , l’eau ne présente pas de danger au regard des cyanobactéries mais cette eau de qualité non alimentaire qu’il convient donc d’éviter de faire boire aux animaux de rente .
    La couleur verte est due à des algues filamenteuses en grande quantité.
    Je n’ai pas plus d’info pour le moment . fin de citation .
    les animaux de rente c’est tous simplement mon troupeau de blonde d’Aquitaine qui ne doit pas boire cette eau . Je ne vais pas en rester là

    • j’ai assisté et nous étions nombreux a une conversation des plus houleuse , pas plus tard que se matin entre Mr COSTE et Mrs ROUGIER père et fils . pour faire bref mr rougier a dit » de toutes façon c’est la faute a Mattera .
      Netlix

  2. Je pense qu’une pétition c’est un peu » light » face à ce problème important et de santé publique..
    Il vaudrait mieux se réunir pour mieux œuver et être efficaces.

    Il n’y avait pas des gens qui avaient beaucoup travaillé sur le sujet de la station quand il y avaient les 2 camps: boues activées et apatite ?
    On ne pourrait pas les joindre?
    Mais je ne sais plus qui c’était.

  3. Et pourquoi ne pas lancer une pétition pour demander une enquête ?
    C’est à la mode à Monpazier les pétitions, non ?

  4. Au contraire, la pétition permet de fédérer les gens autour d’un problème et de créer par la suite un collectif qui sera en mesure de demander des comptes aux responsables !
    Il n’y a pas de petit moyen, il faut agir !

  5. 25 juillet, pollution du Dropt

    Natacha Poiloné écrivait : « Le préfet pourrait lui parler de son désarroi pour la station d’épuration et l’écologie du Dropt ».
    Ça y est c’est chose faite la pollution du Dropt explose au grand jour et les mails adressés aux agriculteurs confirment la dangerosité de l’eau.
    Tout le monde l’avait compris, avec les odeurs nauséabondes depuis des semaines.
    Mais qu’il est difficile d’avoir les comptes rendus exacts de cette pollution!
    Il suffisait pourtant de publier les analyses officielles.
    Pourquoi cacher cela ?
    Que nous cache t-on ?
    Si il y a secret, c’est bien qu’il y a quelque chose.
    Mais on va certainement par dire aux agriculteurs que ce sont eux les responsables. c’est si facile.
    Alors non, c’est impossible de les accuser car depuis bien longtemps les bêtes ont d’elles même et à plusieurs reprises refusé de boire l’eau du Dropt.
    Heureusement, sans doute, il existe un collectif du nom de « transparence en Bastides ».
    Il faut refaire des analyses [….. ] en afficher les résultats et comparer.
    Mais à coup sûr, le maire local devrait publier sur cette pollution plus que sur un supermarché hypothétique.
    Gélanozé.

  6. De toute façon, tous ceux qui ont été aidés par Mattera à un moment ou un autre sont des ingrats avec en plus une grande lacheté. Il a aidé même ceux avec lequels il savait qu’il n’y aurait pas de retour. Tout le contraire de Dugnol…
    Comme si la jalousie ou l’envie faisait vivre quelques personnes toxiques. Il faut soutenir Monsieur Coste qui a plus de hauteur que ceux qui s’opposent à lui comme une mafia de corneculs.

  7. C’est quasi systématique ça , lorsque l’on aide quelqu’un il arrive parfois( pas toujours , heureusement ) qu’il n’y ai pas de retour ( ca n’est pas pour cela qu’on le fait) mais que au contraire il y est une sorte de rancoeur et de malaise à avoir été en situation d’être aidé .

    Mais je sais que ce cela est totalement incompréhensible pour certains pour qui c’est  » Donnant donnant » et c’est bien dommage.

  8. Petite précision pour humain. Mattera savait que c’etait du donnant perdant quand il aidait certaines personnes. Il connaît bien les gens.
    De l’autre bord, il y a Dugnol et ses guignols qui cherchent à récupérer tout ce qu’ils peuvent rien que pour eux et qui se foutent du monde et… de l’environnement !

  9. Gaugeac ramasse la merde de Monpazier ,Rougier a trouvé la solution c’est la faute à Mattera ,je trouve un peut simpliste cette réaction de la part du maire de Gaugeac qui a mal suivi depuis de nombreuses années ce dossier ça remonte à plus de 10 ans et je crois que de nombreuses propositions ont été traitées par les élus actuels sans trouver de solutions positives.
    La politisation de cette affaire a fait perdre beaucoup trop de temps et les principales victimes seront les monpazierois qui seront eux les payeurs.l’environnement de la vallée du dropt est compromis et tôt ou tard les travaux devront se réaliser et les contribuables payer

  10. Ce matin j’ai lu sentinelles, et cette pollution m’a interpelé. Personne ne dit honnêtement ni ouvertement qui peut en être le responsable : la canicule, les orages passés, les communes, les hommes ?
    Alors j’ai sorti ma voiture et suis allé voir… venant de Villeréal, l’eau du Dropt semble claire. Arrivée à la route de Biron, quart de tour à gauche, l’eau semble claire. 2 km quart de tour à droite route des Eyrials, là c’est plus compliqué, une eau verte, sale à souhait. Est-ce là la fameuse pollution ? Continuons notre chemin. Station d’épuration rien de visible, tout semble enterré et l’accès au Dropt est impossible. Continuons route de Villefranche, la route de Soulaures. Et là l’eau est claire quasiment limpide !
    Vous pouvez tous faire ce trajet, dans un sens ou dans l’autre : l’évidence vous sautera aux yeux : la zone de pollution est bien entre le Rivelet et la route des Eyrials.
    Donnez, je vous le donne en mille ou 100 000, ce qui se trouve dans cette zone : c’est une station d’épuration à l’aspect abandonnée et des lagunes aux odeurs nauséabondes. Sentinelles, vous avez raison continuez à faire votre surveillance et nous informer.
    Nouvel observateur

  11. Bravo et un grand merci «  nouvel observateur «  d’avoir fait tout ce chemin et ces recherches pour nous donner un état des lieux clair et si précis.
    On peut penser que, en élu responsable, le maire de Monpazier en a fait de même pour écarter toute possibilité que sa commune puisse être mise en cause.
    Mais, dans ce cas, pourquoi ne nous informe t’il pas?
    Car, alerté, chacun de nous pourrait être vigilant et limiter ses rejets chacun à sa mesure.
    Pour les commerçants par exemple vérifier les bacs dégraisseurs

    C’est aujourd’hui qu’il faudrait penser à la légende du petit colibri ! Mais encore faut-il avoir l’info.

  12. Je suis allé pêcher des écrevisses. Peu importe si j’ai le droit ou pas. Les écrevisses que j’ai sorti de l’eau étaient toutes congestionnées. Alerte.

  13. Moi, j’en ai mangé la semaine dernière mais elle venait de la Couze , délicieuses et charnues.
    Depuis tout le monde va bien!

  14. Et personne, aucun monpazierois, ne va demander des explications au maire?
    Il est entièrement responsable de ce qui arrive, il est en charge de cette commune et de ce dossier depuis 10 ans et voilà le constat : rien!
    Et souvenez vous de la note salée que vous avez dû payer et que vous allez payer encore pour l’assainissement ! Quel scandale , on paie et le service n’est pas en service!

    Mais quand allez vous vous réveiller monpazierois ?

  15. Mais oui, La lutte a raison.
    Ici, ce n’est pas la lutte finale. Le P a remplacé le L.
    De Gaulle a dû trouver son expression célèbre à Monpazier :
    « Les Français sont des veaux ! »
    A Monpazier, pas un ne bouge… la trouille, la pétoche, la lacheté habite les esprits comme c’est pas possible. Des complices par le silence.
    Ce maire et ses adjoints ne peuvent pas justifier ce qu’ils ont fait de mal.
    Bougez bon sang ! Dites-leur que ce sont des inaptes dangereux.

    • Eh bien camarade, je me dis que le combat ne fait que commencer. La colère populaire gronde. Cette colère qui fait bondir les masses et qui finira un jour par demander des comptes aux élus qui mentent, trichent , camouflent et se moquent de leur fonction.

      La lutte continue…….

  16. La commune de Gaugeac touille le merdier de la politique. Maintenant, elle a le nez dedans.
    Cet endroit est devenu un nid de frelons socialistes. Un mélange de rouge et de rose sans l’odeur correspondante mais avec les épines. On y trouve l’ancienne maire de Marsalès qui a couvé Fabrice, le maire de Gaugeac qui a poussé Fabrice, la première adjointe au maire de Monpazier qui semble retrouver son père à la mairie. Tiens les deux adjoints principaux de Monpazier ne vivent pas à Monpazier. C’est vrai que sur place, ils n’ont que des intérêts.
    Au fait Mattera vit à Monpazier pas eux…

  17. DE LA MAUVAISE FOI PORTÉE À SON PAROXISME…

    De nouveau, il semble que je sois responsable de « tous les malheurs » que connaissent Monpazier et son Maire, Fabrice Duppi, qui en la matière a fait preuve, une fois de plus, de ce qui le caractérise le mieux, c’est à dire sa totale incompétence.

    L’on m’a rapporté des propos tenus à Gaugeac. Le Maire de Gaugeac est sur la ligne de défense de son ami Duppi, à savoir que si le Dropt est pollué « c’est la faute à Mattera ».
    Ils n’ont aucun arguments techniques, environnementaux ou juridiques; donc je les comprends : pour essayer de sauver « l’incompétence » faite homme, on ne peut avoir qu’un recours: « C’est la faute à Mattera ».

    Bref historique :

    Trois arrêtés préfectoraux successifs, qui ont été signés par trois préfets différents, ont tous imposé au Maire de Monpazier la mise aux normes de la station d’épuration par
    la filière « Boues activées » , seule en capacité d’assurer des rejets de qualité (conformes à la réglementation) dans le Dropt.
    Je ne pense pas avoir eu le pouvoir d’imposer aux différents Préfets qui se sont succédés cette filière. Je me suis contenté, pour ma part, de faire confiance aux ingénieurs de la DDT et de la police de l’eau, plus aptes que moi à déterminer la solution la meilleure pour ne pas polluer le Dropt.

    F Duppi s’est cru très intelligent en refusant d’appliquer ces différentes directives préfectorales (cela a pris 10 ans) pour s’orienter vers un procédé expérimental que nous avons dénoncé depuis le départ. S’il avait obtempéré, comme l’ont fait près de 300 maires qui se sont trouvés dans la même situation que lui il y a 10 ans maintenant, la station serait faite depuis longtemps, le Dropt ne serait pas pollué, et il n’y aurait eu aucune polémique à ce sujet.

    Mais voilà que pour affirmer avec plus de force encore sa position, le Maire a choisi un Assistant à Maître d’Ouvrage dont les prestations ont coûté près de 15 000€ à la collectivité monpaziéroise pour aboutir à la signature d’un marché avec la société Epur Nature. Ce marché a été cassé par les services de l’Etat chargés du contrôle de la légalité, pour « irrégularités ». Voilà un Maire vraiment soucieux des deniers, donc des intérêts, de ses concitoyens.

    Enfin, et après bien des péripéties, le Maire est monté avec l’ancienne Députée, paraît-il écologiste, du bergeracois, à Paris, au ministère de l’écologie, pour que ces braves fonctionnaires ordonnent aux services de l’Etat de la Dordogne de modifier leur arrêté, afin d’autoriser les « lits de roseaux »; ce qui a été fait.

    La CCBDP qui a depuis repris la compétence, a donc lancé une nouvelle consultation, axée sur la filière « lits de roseaux avec apatite » pour faire plaisir à F Duppi.

    Nous avons une fois de plus dénoncé cette position qui n’est pas compatible avec la qualité recherchée des rejets dans le Dropt.
    On ne nous a pas entendu.

    L’appel d’offre s’est déroulé et c’est la société SYNTEA qui a été retenue. Cette société qui préside la société Epur Nature a obtenu le marché (la société Epur Nature a été mise en procédure de sauvegarde le 07/07/2017 et depuis le 29/06/2018 « bénéficie » d’un Plan de Sauvegarde).

    Or nous apprenons depuis que la société retenue, SYNTEA, n’est plus en mesure de fournir la fameuse apatite et que donc le marché devenait caduc, qu’il a été dénoncé et que la CCBDP doit donc lancer un nouvel appel d’offre.

    Est ce qu’une personne sensée peut penser que je sois à l’origine du fait que la Sté SYNTEA ne soit plus en mesure de proposer des stations « lits de roseaux avec apatite » ? Ou qu’elle ne veuille plus en assurer les résultats ?

    Je ne le crois pas. Seuls les inconditionnels de Duppi, (on finit par se demander comment il en existe encore puisqu’ils sont tout aussi responsables que lui de ce qui arrive à Monpazier et au Dropt) propagent ces affirmations mais toujours sans ne rien avancer quant à l’argumentation.

    En attendant il semble que l’eau du Dropt soit polluée et que l’on n’ait pas besoin d’interdire aux vaches de boire cette eau, elles s’en détournent naturellement.

    Nous attendons les derniers résultats des analyses effectuées à la suite de l’intervention de Madame le Maire de Vergt de Biron. Si nous en prenons connaissance nous vous les communiquerons.

    Nous avons, à plusieurs reprises, demandé au Maire de Monpazier une réunion publique contradictoire à ce sujet qu’il refuse d’organiser…on se demande bien pourquoi…?

    L’entière responsabilité de cet état de fait incombe bien entendu à F Duppi, maire de Monpazier, et à sa majorité relative. Il n’a pas su prendre, il y a plusieurs années, les décisions qui devaient l’être à cause de son incompétence et de son entêtement des plus ridicules. Et l’on est en droit de se demander quels véritables « intérêts » il défendait dans cette affaire puisqu’il ne s’agissait ni d’intérêts environnementaux, ni des intérêts des Monpaziérois. La preuve vient d’en être faite.

    Seuls les adeptes de la politique politicienne, telle qu’elle se pratiquait il y a des années continuent à soutenir les positions de F Duppi. Ceux là n’ont pas compris qu’un fait important s’était déroulé depuis l’an dernier, lors de certaines élections, à savoir que l’on doit, en toutes circonstances, lorsque l’on a des responsabilités électives, choisir les meilleures solutions pour ses concitoyens qui sont aussi des contribuables, même si elles ne vont pas dans le sens souhaité par un ou deux responsables.

    Dans tous les cas, je ne regrette jamais de me battre en permanence pour que cet ex canton de Monpazier et surtout pour que ses habitants obtiennent le meilleur que l’on puisse attendre pour eux.
    Mes amis monpaziérois partagent avec moi cet état d’esprit et les actions qui en découlent et nous en sommes fiers.

    Marc Mattera.

    • Mr Mattera, merci pour ce resume mais vous avez oublie les frais d’avocat qui , alors que le maire a fait de grosses erreurs, sont payés par les monpazierois!
      merci de nous eclairer à ce sujet.

  18. trois préfets n’ont pas trouvé de solution et l’actuel , n° 4 , alors y fait quoi pour cette putain de pollution du dropt .je croyais qu’un préfet était au dessus d’un maire . c’est bien ce que je pensais ,notre département est pourri par la politique politicienne .

  19. bonjour Marc ,bonjour Jean-Michel

    Merci Marc de poursuivre la défense des Monpaziérois et garder la tête froide.
    Ce nouveau résumé et compte-rendu ,très explicite et réaliste ,doit être diffusé sur plusieurs supports et rapidement. Bon nombre de citoyens ignorent la vérité et se laisse « enfumer » par
    des sourires niais et hypocrites…Cherchez l’erreur !

    Quant à Jean-Michel ,merci pour tes infos….mais les intérêts des citoyens ne préoccupent pas les  » politicards » du capitalisme et de la finance depuis toujours;;;mais continuez le combat,ne lâchez pas l’os;…BON COURAGE à tous.

  20. Le lagunage de Monpazier est vert, vert lumière, vert fluo, vert comme la couleur du Dropt. !
    J’ai vu la couleur, je n’ai pas approché pour l’odeur. Je ne pense pas qu’il y ait de contestation possible, mais les élus ne semblent pas concernés par le problème.
    Alors c’est que tout va bien.
    Pollueurs payeurs, qu’ils disaient.
    Fermez vos gueules !

  21. Responsable mais point coupable, et que de soutiens, silencieux, obséquieux à tous niveaux et en tous lieux… Polluez, polluez, mais sans rien dire, le dos rond, en attendant des jours meilleurs : demain tout sera oublié. Pollution, mais où ça ? Personne n’aura rien vu et tous nos responsables auront déjà oublié ! La politique c’est l’oubli, l’intérêt c’est l’oubli, c’est se faire oublier, mais surtout se rappeler : c’est pas moi, c’est les autres. On aura vite trouvé un larbin s’il faut justifier une pollution. L’agriculteur est toujours tout trouvé, c’est si facile… quinze vaches, ou trente moutons, ou quatre chevaux, quelques canards, peut-être un lama tant qu’à faire… ou bien les sangliers, les chevreuils et les canards… Les canards, ça c’est bon. Les canards, vite un autre responsable.
    Animalopoliticofictiorealitad

  22. Pollution du Dropt, humeur du temps

    Depuis quelques jours la pollution du Dropt avive les curiosités, mais semble ne point faire recette auprès des élus et autres décideurs. Quelques propos rassurants pour les éleveurs à qui l’on a conseillé de ne pas abreuver les bêtes dans ce ruisseau, et plus aucune communication. Les sociétés de pêche et écologiques dorment tranquillement. Si un particulier était en cause, l en serait sans doute autrement, le poisson serait énorme et en vaudrait la peine…
    Ce serait assurément des espèces sonnantes et trébuchantes, un filon à exploiter derechef. Mais là, une collectivité, qui de plus est financée par une autre collectivité, qui elle-même finance les associations… pourquoi réagir ! Pour la gloire d’avoir raison et rien dans l’escarcelle ? Menu fretin.
    L’eau est verte, les algues, oui, oui les algues. Il n’y a plus de poissons dans une partie du Dropt ? et après ? Plus de héron au bord du ruisseau, pas si grave. Les colverts ? Ils reviendront bien. Le martin pêcheur a migré vers des eaux plus clémentes. Bref, Pollution, oui bien sûr cela se voit, mais celle-là, elle ne paie pas. ==> Dilution puissance dix
    Si c’était un particulier, le jack pot, oui !
    Quand on joue dans la cour des petits, mieux vaut ne pas aller dans cour des grands et surtout ne pas faire de grandes vagues. On achète le silence, alors continuons à dormir tranquillement. Colibri tu dors bien toi aussi !

    Martin le pêcheur

  23. Mais c’est immonde ces photos rajoutées à la suite du 1 er article de Mr Costes!
    C’est un trucage?
    Mais non, il paraît que c’est bien comme ça que l’eau s’écoule.
    Et là, avec ces preuves en image, ils vont faire quelque chose les élus qui dirigent ?

    • Mais non c’est pas immonde ces photos ! c’est de la menthe à l’eau. C’est pour ça que les vaches veulent pas boire.
      Je suis sûr que les politiques véreux croient à un truc comme ça

  24. Ah ben non, ça va pas être leur faute !
    C’est Mattera qui a  » photoshopé » les clichés !
    C’est la faute à tous ces mauvais gens

  25. L’influence de Marc est très forte. C’est certainement lui qui a présenté l’état de la station d’épuration de Monpazier à Nicolas Hulot. L’écolo a dû être secoué ! Et en plus quand il a appris que c’est l’écolo Brigitte Alain qui avait aidé Fabrice à tout casser, il a décidé de démissionner.
    Il y a des élus de Duppi, y compris du premier mandat, qui marchent tête basse. Oui, je sais ils disent que c’est à cause des crottes… Ils ne laisseront que des merdes !

  26. connaissant un peut le dossier de la station de m….. j’expliqué a un très proche de mr Duppi élu de sur-croix, le bordel des différents projets proposer par mr Duppi . se cher MR que je ne citerai pas, était persuadé que la fameuse Apatite était une plante .
    je lui est donc proposé de lire l’article de Mr Mattera . Et là je ne peut pas vous dire la suite il était trop colère

  27. Mais quand les monpazieois vont ils réagir, se lever, se révolter ?
    Ils paient très cher une taxe d’assainissement et pour quoi ???
    Pour voir des rejets verts fluo dignes d’un sirop à la menthe de chez «  top budget « 
    C’est qui ces moutons ???

  28. voila la réponse du chef de service de la DDCSPP LE 29/08/2018 suite a un mail que je lui avais envoyé , pour lui demander des précisions sur cette pollution .
    je cite :  » Je ne suis pas en charge de la surveillance des cours d’eau et ne cherche en aucun cas à noter le poison tel que vous l’indiquez.
    pour des détails que je ne possède pas car non compétent dans ce domaine, je vous invite à vous rapprocher de la DDT et ou des services compétent en charge de la surveillance aquatiques .
    ayant eu connaissance d’une possible pollution d’un cours d’eau ou des animaux sont susceptibles de s’abreuver, mon intervention était destinée à vous alerter sur une qualité d’eau douteuse et de vous recommander de ne pas utiliser cette eau pour vos animaux au cas ou des cyanobactéries soient présentes car les animaux sont dans mon domaine de compétences  » fin de citation .
    donc je pense que je peux revenir vers ce mr QUE si une vache meurs .ils ont donné l’alerte maintenant démerdez vous .

  29. La pollution des eaux – Les infractions pénales, fiche n°15
    par Auteur associé

    Les maires peuvent être condamnés en cas de négligence dans la gestion du service d’assainissement dont ils ont la charge, en particulier en cas de dysfonctionnement des stations d’épuration.

    Fiche établie par Philippe Bluteau, avocat au barreau de Paris, « Le Courrier des maires » n° 251, novembre 2011

    L’article L432-2 du Code de l’environnement réprime « le fait de jeter, déverser ou laisser écouler dans les eaux mentionnées à l’article L.431-3, directement ou indirectement, des substances quelconques dont l’action ou les réactions ont détruit le poisson ou nui à sa nutrition, à sa reproduction ou à sa valeur alimentaire ».

    Depuis la loi sur l’eau de 1992, une seconde infraction a été créée, permettant de sanctionner les pollutions autres que celles nuisant au poisson (art. L216-6, C. env.).
    1. Les faits répréhensibles

    Compte tenu des pouvoirs de police dont il dispose, notamment en matière d’assainissement, le maire pourra se voir reprocher la commission de l’infraction, fût-ce de manière non intentionnelle, par négligence. Les articles du Code de l’environnement punissent non seulement le fait de déverser, mais aussi celui de « laisser écouler » la substance nocive.

    Ainsi, un maire a été condamné à 40 000 francs d’amende aux motifs que la pollution constatée du cours d’eau était due aux rejets des trois stations d’épuration de la commune, que la mauvaise qualité des rejets était connue du prévenu et qu’en sa qualité de maire, il a commis une faute personnelle de négligence (Cass. crim., 3 avril 1996).

    Précisément, des gardes-pêche avaient constaté des phénomènes de pollution et en 1989, la DDASS avait souligné l’urgence d’une modification des stations d’épuration ; certes, le 23 juillet 1990, le conseil municipal a lancé un avis d’appel à candidatures pour la désignation d’un maître d’œuvre. Mais le juge relève, d’une part, que ce n’est qu’un an plus tard qu’un cabinet sera désigné alors que le dossier était prêt dès décembre 1990 et, d’autre part, qu’il ne sera donné aucune suite à ces projets, le maire ayant recherché un projet commun avec la ville de Rennes ne pouvant aboutir avant 1997. Or, selon le juge, « la non-conformité des stations aux besoins de la commune et l’existence de problèmes de pollution constatés depuis 1989 ne permettaient pas d’attendre 1997 » : la faute du maire est donc caractérisée.

    Dans un autre cas où les rejets d’effluents nocifs par la station d’épuration ont abouti à la condamnation du maire, le juge a rappelé que la police municipale comprend (en vertu, aujourd’hui, de l’article L.2212-2 du CGCT), « le soin de prévenir, par des précautions convenables (…) les pollutions de toute nature » (TGI Rennes, 9 février 1994).

    Le maire peut être condamné en raison de rejets d’effluents non traités de la station d’épuration communale surchargée (TGI Caen, 8 mars 1994), mais aussi en raison d’une pollution d’origine privée qu’il n’aura pas empêchée : tout en constatant que la pollution provenant du réseau communal avait pour origine principale les rejets de purin des agriculteurs ne possédant pas de fosse à purin, le juge considère que ses pouvoirs propres de police donnaient au maire la possibilité de réglementer ou d’interdire l’écoulement du purin et qu’en s’abstenant d’utiliser ses pouvoirs, il a fait preuve de négligence et a laissé se produire les écoulements polluants (TGI Chaumont, 17 mai 1994).

    Néanmoins, un maire, président de la société d’exploitation de la décharge à l’origine de la pollution, a été relaxé du chef de pollution de cours d’eau, dès lors, d’une part, que la décharge fonctionnait depuis de nombreuses années en conformité avec les règles légales, et d’autre part, que la pollution constatée a été marquée par d’importantes précipitations pendant une période où des travaux d’extension de la station d’épandage étaient effectués. Compte tenu du court délai ayant séparé une première pollution de la seconde, objet des poursuites, il ne saurait être reproché au maire d’avoir omis de prendre les mesures nécessaires (CA Lyon, 6 juillet 1995 ; cf. références ci-contre).
    2. Les peines

    Le délit prévu par l’article L432-2 du Code de l’environnement est puni de deux ans d’emprisonnement et de 18 000 € d’amende.

    tribunal peut, en outre, décider la publication d’un extrait du jugement, fixer les mesures à prendre pour faire cesser l’infraction ou en éviter la récidive, prononcer une astreinte d’un montant de 15 euros à 300 euros par jour de retard et ordonner des mesures destinées à rétablir le milieu aquatique dans son état antérieur à l’infraction.

    Le délit plus large institué par l’article L216-6 du même Code est puni, lui, de deux ans d’emprisonnement et de 75 000 € d’amende et le tribunal peut également imposer à la personne condamnée de procéder à la restauration du milieu.
    À SAVOIR

    Substance quelconque : ces termes ont été largement interprétés par le juge, qui punit le déversement de matière organique, d’éléments chimiques, ou provoquant une pollution thermique.

    Code de l’environnement : le Code pénal n’est pas le seul code réprimant des faits que les décideurs publics locaux sont susceptibles de commettre. Le Code de l’environnement donne, avec le délit de pollution des eaux, un exemple d’infractions prévues par des textes spéciaux.

    • Bon , je vois que M.Coste est content de la réponse des instances officielles. Que son maire s’en fout complètement . ne parlons pas de celui de Monpazier. Il est en dessous de tout depuis 10 ans sur ce dossier.
      mais avec ce que je viens de lire ce qu’ecris Courrier, ça va peut -etre bouger. Tous au tribunal les menteurs , les escrocs…..

  30. Je vous conseille de vous adresser à Monsieur ConBandit pressenti ce jour pour le ministère de l’ecologie. L’allemand connaît .

  31. Suite : pollution du Dropt .
    Mail envoyé par la DDCSPP a tous les éleveurs le 03/09/2018 a 08 h 08
    je cite :  »
    Par courriel en date du 13 août dernier, je vous informais d’une
    éventuelle pollution du cours d’eau « le DROPT » et vous recommandais de
    ne pas abreuver vos bovins directement ou indirectement à partir de son eau.

    Les résultats des analyses demandées, par la CCBDP, pour caractériser
    l’état du DROPT en aval de la Station d’épuration de Montpazier et
    expliquer sa coloration verte sont à présents connus. Les analyses
    réalisées sur les prélèvements effectués sur la commune de Montpazier,
    en aval de la STEP, révèlent des concentrations modérées de
    cyanobactéries, en revanche, celle réalisée sur le prélèvement effectué
    à Vergt de Biron ne révèle pas de présence. Certaines cyanobacéries
    étant susceptibles de produire des toxines des recherches
    complémentaires ont été menées. Aucune des recherches n’a révélé la
    présence de toxine.

    Il ressort donc pas de ces analyses que l’eau du Dropt présente un
    danger sanitaire en lien avec les cyanobactéries.

    Toutefois, les résultats montrent que l’eau du Dropt est polluée et plus
    particulièrement sur son tronçon situé sur la commune de Montpazier
    (présence de nitrite, très faible concentration en oxygène,
    eutrophisation avec développement d’algues filamenteuses entrainant sa
    coloration verte).

    En cette période d’étiage où le débit du Dropt est particulièrement
    faible, il reste recommandé aux éleveurs de ne pas faire boire à leurs
    animaux d’élevage et de rente de l’eau du DROPT lorsqu’il traverse la
    commune de Montpazier ainsi que, par précaution, celles de Capdrot en
    aval de la station d’épuration et Gaugeac).

    Pour toutes précisions complémentaires, je vous invite à contacter le
    service en charge de la police de d’eau à la DDT . Fin de citation  »

    Il reste malgré tout relativement vague on peu le comprendre , car ils sont tous liés par un lien qui s’appelle  » la politique  » .D’autres analyses ont été faites , il parait ??
    Suite au prochain épisode pour les résultats .

  32. Maintenant il faut agir et téléphoner à Monsieur DeRugir Rougier le connaît il va arranger le coup mais je vous en supplie pas de prison pour ce pauvre Dups.

  33. Il y a des résultats de laboratoire sous les photos de l’eau sortant de la station. Je ne m’y connais pas mais il y a plusieurs chiffres qui sont très supérieurs aux normes indiquées
    Et je ne comprends pas parce que ,en même temps , d’après le courriel envoyé à JM Coste par les services officiels ,on a l’impression que tout cela n’est pas si grave ..
    Que faire pour avoir la vérité ?
    Il y a tellement de choses en jeu.
    Sentinelles , pouvez vous nous aider ?

  34. partez de la source Mairie de Monpazier , Maire de Gaugeac , quelques abrutis qui gobe tout , la COMCOM , les servisses de l’Etat a Périgueux tout se petit monde est de mèche il faut les noyés dans le DROPT

  35. On pourrait coller ce slogan sur papier orange fluo et à côté des vertes sur les vitrines !😂
    Mais les commerçants le feront-ils ?

  36. je crois que dans ce village il faudrait se parler. Communiquer, expliquer et eduquer.

    Pourquoi personne ne prend cette initiative. A l’origine l’Homme est bon et intelligent. Dieu lui a donné un cerveau et tout ce qui va avec pour en faire un personnage central de notre société afin de vivre en harmonie parmi ses semblables.

    Ce problème de pollution est mineur face au rechauffement de la planete.
    De fait, Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme

  37. Jean Baptiste,

    D’ou sortez vous? Arretez les médicaments.
    Je ne veux pas être insultant mais je crois que vous avez fait un mauvais rêve.
    Allez, reveillez-vous mon ami.
    je vous aime.

  38. Dieu a créé la méduse qui vit sans cerveau.
    Dans notre petit coin, certaines personnes sont des méduses mais ne le savent pas.
    Pourtant ça se voit dans leurs réactions…
    Ces personnes refusent de débattre et de rencontrer celles et ceux qui ont des raisons de les critiquer pour le bien de tous. Elles font du mal au vivre ensemble.

    • Ces personnes qui refusent de débattre réagissent avec un refus systématique de tout ce qui vient de  » l’opposition « .
      Malheureusement c’est devenu une habitude et c’est bien dommage car si on peut le comprendre en partie de certains ,cela est vraiment du gâchis de la part de conseiller intelligent et informé qui agit dans l’ombre..

  39. jean baptiste tu es un grand illuminé bien gentil , vas parlé d’harmonie a Mr le maire de Monpazier ou de Gaugeac .
    Tu dit  » Ce problème de pollution mineure  » vas le dire a un certain éleveur de Gaugeac .

  40. Il n’y a pas de pollution mineure. Soit l’eau est propre à la consommation soit elle ne l’est pas ! On dira alors qu’elle est polluée. A tous ceux qui veulent minorer l’affaire car affaire très grave il y a, lançons leur un défi : enfilez votre plus joli maillot de bain et allez faire un plongeon dans cette eau si délicieusement couleur menthe à l’eau et barbotez au milieu des cadavres de poisons morts ! Ah n’oubliez pas de convoquer les médias car vous allez faire le BUZ

    • Un plongeon dans le Dropt ? Mais oui, tous les Thénardier de la majorité municipale en slip de bain,l’entière ComCom en string et splash ! Ensuite, un shampoing au Canard WC pour tous le monde devant les caméras et ils auront démontré que le Dropt n’est pas pollué.
      Ensuite, si les vaches refusent encore de boire en meuglant et en faisant « non, non » du museau, il suffira d’affirmer » que Marc Mattera leur a monté la tête. Chiche ?

  41. Selon la rumeur monpazieroise la pollution du Dropt serait due aux engrais épandus par les agriculteurs et non pas la station d’épuration.

  42. Ah la rumeur. Ca n’est pas bon d’utiliser un argument comme celui là. Croyez moi ça ne mène à rien car la vérité fini toujours par sortir.
    Même les plus grandes révolutions ont fini par accoucher de leurs méfaits.
    la commune de Monpazier et son maire pourrait bien un jour rendre des comptes. Il ferait bien de se préoccuper du problème de la station d’épuration car certains vont le lui rappeler.
    le combat continue.

      • murat et oui il est stérile !! . pas facile de se battre contre des abrutis tous de mèche . Mairie , comcom , police des eaux , le syndicat EPIDROPT , DDT , la préfecture , la pêche ,DSV et même la FDSEA , CDJA , SOGEDO , la SORD , SUD- OUEST, voila tous les services prévenu il en ont tous RAB . la Dordogne est un peut pourris !!!!!!!

        • Vous pouvez toujours tenter de faire appel à l’ONEMA Dordogne.
          Voici comment il se présente :
          Office national de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA)
          L’Onema est l’organisme technique français de référence sur la connaissance et la surveillance de l’Etat des eaux et sur le fonctionnement écologique des milieux aquatiques.

          Service départemental de la Dordogne
          16, rue du 26ème régiment d’infanterie
          Cité administrative 24000 PERIGUEUX
          Courriel : sd24@onema.fr
          Maintenant si tous ces services de l’État ne font pas leur travail, il ne faut pas s’étonner que le gouvernement veuille réduire le nombre de fonctionnaires…

        • murat :: dans la liste des services contacté j’avais oublié ONEMA mais ONEMA et police des eaux c’est bonnet blanc et blanc bonnet !!

        • En clair tout ce beau monde n’intervient que lorsqu’il n’y a pas de pollution constatée. Histoire de rassurer la population, de ne pas géner les élus ou tout simplement éviter un burn out.

  43. Ironie et cynisme
    Alors que tout le monde parle de pollution , le site de la mairie de Monpazier publie un reportage sur la vallée du Dropt. On nous présente dans ce premier épisode, le Dropt de sa source jusqu’au moulin de Fage Haute. On y fait la promotion de la bastide tout en évitant bien entendu d’évoquer l’assainissement défectueux. D’ailleurs point d’image de la vallée du Dropt sur la commune de Monpazier et pour cause. On y apprend que l’organisme EPIDROPT est le garant de la qualité de l’eau ! OUF ! Nous voilà donc rassurés…

  44. Voilà un mois que j’ai reçu une alerte de la DDCSPP m’informant d’une possible pollution du Dropt
    et de me conseiller de ne pas faire boire mon troupeau dans cette rivière .
    Depuis, j’ai écris et contacté plusieurs services du département, comme l’écris « l’écrevisse  » plus haut et qui est très bien informée, j’ai dû lui en parler comme a beaucoup de monde d’ailleurs !!.
    Ils se renvoient tous la balle . Je suis vraiment dégoûté .

    • Monsieur Coste si vous agissez en « franc-tireur » vous n’arriverez à rien. Je veux dire par là qu’il vous faut fédérer du monde autour de vous. Des collègues, mais surtout votre maire et son conseil municipal, élus locaux qui défendent « l’intérêt général ». Vous pouvez leur faire confiance car ils représentent les valeurs républicaines et citoyennes. Sauf évidemment s’ils ne sont en place que pour faire de la figuration. Dans ce cas vous allez vous battre contre des moulins à vent… Et ce n’est pas gagné.

  45. Je comprends très bien votre desarroi.
    Ils ne font rien car tous » se tirent dans les pattes » et il ne faut surtout pas faire de vagues..
    Mais ,si vous et vos collègues qui sont obligés de faire boire vos bêtes avec l’eau de l’adduction que vous payez . Pourquoi ne pas adresser la facture à tous ces services qui vous font cette recommandation par écrit ?

  46. CHACUN PEUT APPORTER SON SOUTIEN à J.M Coste et ses collègues,
    et il est grand temps de se réveiller!
    Quelques âmes compétentes veillent au grain,mais le comité mérite de s’agrandir dans l’intérêt commun.
    Un pour tous et tous pour un. Ce proverbe devrait faire partie du quotidien mais…..

  47. Oui, d’accord…. Mais il est où ce comité ? Comment fait-on pour le rejoindre ?… Précisez s’il vous plait… C’est quoi son mode d’action ?… Les âmes compétentes c’est qui ? Et pourquoi sont-elles compétentes vu qu’aucune action concrète n’est programmée.
    Cessez de brasser de l’eau et passez à l’action, ça fait rire les pollueurs.

  48. Don Quichotte ,pour tout renseignement complémentaire la mairie et les élus peuvent vous renseigner ,
    et détailler les procédures effectuées par le comité de défense des citoyens ,ainsi que la communauté des communes, désormais en charge de ce lourd fardeau qu’est la STEP de Monpazier.

  49. Il semblerait que les pollueurs rient moins . Ne prenez pas trop au sérieux le sourire niais du maire. Il n’est pas si à l’aise que ça sur le dossier de la station d’épuration vis a vis des autorités de lalinde même s’ils sont du même bord politique.
    lalinde commence a être fatigué par les aneries du maire de Monpazier. C’est lui et son équipe de toutous beni oui-oui qui les a foutu dans la panade. Ils se rendent bien compte que cette station va couter de plus en plus cher et que l’argent on le trouve pas comme ça.
    Alors ……???????? on verra

    • Vos réponses sont très énigmatiques ! Il faut vraiment être initié pour y comprendre quelque
      chose ! Difficile donc pour tout citoyen lambda de s’engager !
      C’est peut être pour cela que peu de monde à Monpazier semble être au courant de cette affaire. Bizarre… surtout quand on veut mener un combat au nom des citoyens non ?

  50. Ernesto et pascaline je vais vous dire un truc. vous mes les brisez menu de chez menu.
    Si vous ne comprenez rien , allez vous faire déboucher les oreilles ou laver les yeux ou encore déboucher le…… ion.
    Je crois que c’est très clair. Quand on vous dit que Lalinde et la communaute de communes commencent a en avoir ras la casquette des conneries de l’idiot du village , ça me parait très clair.
    Capito???? Ah pardon c’est du rital ça veut dire pigé??

    • Toujours est il que c’est le maire du village bien soutenu par sa majorité et face à lui une opposition plutôt molle ou absente : des conseillers qui n’assistent jamais aux réunions.
      Certains ont peut être des excuses alors que d’ autres, pourtant bien élus,ont juste la place à traverser pour nous pas trouver du boulot , mais faire leur boulot.

    • Et la grossièreté en plus… qui n’arrive pas à cacher le flou autour de cette situation bien préoccupante. » Et quand il y a du flou, y’a un loup ! » disait Martine.
      Mais nous voilà rassurés :  » Les gens de Lalinde n’aiment plus le maire de Monpazier, » c’est sûr la révolution est en marche !
      La vérité c’est que rien ne va changer !

  51. Merci Marco pour le viron mais vous avez l’air bien sûr de vous, vous le savez comment tout ça ?
    Et même si vous avez raison, ça va changer quoi?
    Ils le défendront toujours !
    C’est ça la politique ..

  52. Toujours est il que c’est le maire du village bien soutenu par sa majorité et face à lui une opposition plutôt molle ou absente : des conseillers qui n’assistent jamais aux réunions.
    Certains ont peut être des excuses alors que d’ autres, pourtant bien élus,ont juste la place à traverser pour nous pas trouver du boulot , mais faire leur boulot.

  53. le dropt est pollue par la merde de monpazier….oui…;et en aval et amont de la station…par nos gentils eleveurs et agriculteurs qui deversent a foison engrais et pesticides divers….! et nos politiques dans tous ca font comme toujours RIEN…..alors ….bon courage avous pour changer les choses….!

  54. Rantanplan tu est un abrutis . De la source du Dropt jusqu’à la limite du Lot et Garonne il y a que des prairies de chaque coté du DROPT , donc très peu pour ne pas dire zéro engrais déversé Si le Dropt et dans cet état c’est la MERDE de Monpazier don tu fait peut être parti

  55. Je crois que dans ce village y’a plus de majorité et encore moins d opposition. Le leader de l opposition fait le bonheur du Périgord nord comme député suppléant et conseiller de cuberlafon et le bonheur du maire de monpazier qui n’a pas véritablement en face de gens qui donnent des solutions.
    Alors c’est la merde. Mais une bonne équipe se met en place pour 2020 et vous allez voir que bientôt tout le monde va aller aux réunions..

  56. selon une enquete publiee par l IFEN (institut francais de l environnement) l agriculture represente la principale source de pollution de l eau…..devant l industrie et les rejets urbains…,engrais et pesticides ont contamines les nappes phreatiques et les eaux de surfaces….par ailleurs le ruissellement des eaux de pluie ou d arrosage drainent le sol et transportent vers les cours d eau les produits de traitement des cultures …..l impact des nitrates et phosphates provoquant des desequilibres dans les milieux qui le recoivent….contribuant ainsi a modifier l equilibre biologique des milieux aquatiques…! toujours moi avant de traiter les autres d abrutis tu devrais prendre un peu de recul……..les gens de bon sens et de bonne foi…meme les poissons et les ecrevisses saventdepuis longtemps que la DEPLORABLE STATION D EPURATION DE MONPAZIER nest pas la seule responsable de la pollution du dropt ..il ne faut pas compter sur le maire de monpazier ,ni sur toi et tes amis..! pour sauver la planete …!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *