LA POLLUTION CONTINUE

Aujourd’hui 28 septembre 2018 est sûrement un grand jour. Monpazier peut encore être fière. Son maire et ses adjoints aussi. Vraiment bravo. Regardez bien ces 2 photos.

Bien sûr nous savons tous que le dossier de la station dépuration n’est plus de la responsabilité de Duppi mais il repose sur les épaules de M.Estor président de la communauté de communes à Lalinde. Pourtant n’oublions pas que Duppi en a eu la charge pendant 7 ans environ. Et qu’est-ce qu’il a fait pendant ces 7 années? RIEN.
Ah si. Il a dépensé environ 100 000 euros pour cette station mais pas un seul euro n’est allé dans la station. Ses adjoints comme Josiane Taudière se disent pourtant écologistes.

Résultats: les agriculteurs depuis le 13 aout 2018 ne peuvent plus faire boire leur bétail dans le Dropt . La station est totalement hors d’usage. Les abonnés payent des sommes exorbitantes pour l’assainissement alors que ce service ne fonctionne pas.
Et encore plus grave, comme on essaye de nous faire croire que l’on fait comme on peut pour essayer de la faire fonctionner, on bricole, on fait des manipulations qui n’ont qu’un seul objectif, camoufler la vérité et donner un aspect visuel de la station acceptable.
En vérité , rien ne marche , la merde des monpazierois n’est pas traitée et pire aujourd’hui le flot d’excréments se déverse dans la champ jouxtant la station. Ce champ appartient à madame Cuménal sur lequel des chevaux broutent. Dans le Dropt en aval de la station les écrevisses crèvent.

Cette situation est intolérable. Risque pour les animaux, risque pour les humains , pollution des nappes, odeurs…etc. Merci Duppi.

 

41 Commentaires sur “LA POLLUTION CONTINUE

  1. Vous semblez oublier que le maire de Monpazier fait partie du conseil communautaire et qu’il en est un des vice-présidents. Donc, même si le dossier de la station d’épuration est maintenant du ressort de la CCBDP, il n’en est pas moins coresponsable ! Et vu l’ampleur de la catastrophe écologique, les responsabilités seront largement partagées entre la CCBDP et la commune de Monpazier qui n’a pas pris le problème au sérieux depuis 2008.

  2. Oui l’Ecrevisse vous avez raison. Mais moi j’ajoute que cette pollution est intolérable . J’y suis passé en me promenant mais j’avoue que je n’ai pas bien regardé ; mais par contre l’odeur oui j’ai bien senti.
    Et j’ai vu ces pauvres chevaux. pauvres bêtes. Il faut les isoler de cette puanteur et de ce danger de mort qui les guette.
    Mais qu’est ce qu ils pensent les gens de Monpazier de cette situation? Ils payent des taxes pour cette station . A quoi ça sert? Ils vont devoir payer aussi pour la depollution. Donc payer 2 fois.
    Que font les maires de capdrot , de gaugeac. C’est les premiers concernés.

  3. Moi qui faisait du naturisme il y encore deux ans sur les rives du Dropt j’ai été obligé de migrer vers le cap d’agde. Et une de plus partie dépenser ailleurs!!!

  4. J’essaie de comprendre ce vous dites que la station est HS et que la merde part directement dans le Dropt, que les écrevisses meurent, ce qui est alarmant. Il paraît que des chevaux sont pas loin et bientôt vous allez nous dire que ce sont des humains qui sont pas loins ; il faut tirer la sonette
    d’alarme, la mairie doit réagir. Vous parlé de bricolages et de manipulations
    il y a des lois, il faut dénoncer les incapables. Donnez des explication suplémentaires, tout le monde veut en savoir plus. Des noms, qui sont les responsables ?

  5. La CCBDP tente de camoufler le désastre causé par Fabrice Duppi.
    Evidemment, Duppi étant socialiste a droit à toutes les indulgences.
    Mais jusqu’à quand ?
    Fabrice Duppi, vous croyiez vous vraiment iremplacable, ne craignez vous pas que vos carences, votre incompétence lassent à la fin vos
    protecteurs ? Préparez vos arrières vous ne serez pas maire à vie.

  6. Tout les Monpazierois en manif devant la mairie de Duppi. Surveillez bien il est capable de se cacher dans les chiottes municipales.
    Et balancons le dans l’eau de la station d’epuration

  7. Philippe , le Dropt passe à environ 50 metres de l’endroit où se deverse les excréments. Il ya une famille qui vit de l’autre côté du Dropt également . C’est au moulin.

    Il y a un risque infectieux très important. Les monpazierois doivent se mobiliser. Il faut que les gens qui sont sensibles à l’environnement et à l’écologie montrent leur mécontentement.
    Dupppi etst vice president de la communauté de communes . Il est maire de Monpazier . Il touche des indemnités pour ça. Et qu’est ce qu’il fait?
    C’est un scandale . reveillons nous

  8. mon cher Philippe , dans un commentaire sur la pollution du Dropt du 12 septembre tous les services possible ont était contacté mais nous sommes dans un département bananier ou le petit copain et les lèches-cul règnent en maître

  9. Dans votre article la fin du 3 eme paragraphe est inquiétante : vous écrivez  » on bricole, on fait des manipulations… »
    Ça veut dire quoi exactement? Ils ont fait quoi pour améliorer l’apparence de la station?
    Parce que il y a 3 semaines j’y suis passé et c’était horrible! Ça a changé? Expliquez-moi svp, merci beaucoup .

  10. « Faire du Périgord une terre d’excellence environnementale » : Journal Vivre en Périgord reçu cette semaine dans nos boites à lettres…
    Et de citer « engagements tenus ! » en MAJUSCULES s’il vous plait !… Journal assurément à la gloire du Président Germinal Péro et de sa majorité départementale.
    Eh bien, connait-il (un peu) son département ?
    Assurément non.
    Connait-il le Dropt, alors qu’il cite EPIDROPT ?
    Assurément non.
    Connait-il Duppi et Merillou, Estor et Marsat ?
    Assurément non.
    Car pour écrire de telles contre-vérités (territoire exemplaire en matière de développement durable) il a dû être sacrément enfumé ou endormi, ou pas informé (Le Dropt en Dordogne ne coule que sur le vieux canton de Monpazier).
    Dans ce même article il dit avoir réalisé le « lancement de l’opération rivière propres en Périgord ».
    Pauvres écrevisses à pattes rouges (rares) qui se sont laissées photographier dans le Dropt, bien mortes et ventre en l’air. Celles-là elles ne trichent pas. Elus responsables, prenez-en de la graine ! Réagissez ! VITE et baissez vos masques de sourires contrefaits.

  11. Bonsoir
    Tous ces commentaires ahurissants fond froid dans le dos…il est vrai qu’après l’automne,l’hiver sera vite là pour congeler certains esprits déjà comprimés…
    Sentinelles,je vous aime ,mais dites-donc ,savez-vous combien d’hommes ou femmes avertis se protègent sous des pseudos? Il serait utile de pouvoir répondre, et tout en poursuivant l’extraordinaire prévention ,et surveillance de ce gros problème, transmettre cette alerte rouge au public par un moyen complémentaire. Y avez-vous pensé?
    Nul n’est sensé ignorer la loi….les dégâts pourraient être très ennuyeux sous toutes les coutures…
    Encore MERCI pour votre vigilance, et à moins d’avoir perdu la tête,je ne comprends plus rien…

  12. Le collectif Transparence en Bastide sera, un jour ou l’autre, reconnu d’utilité publique avec tout le travail efficace qu’il réalise depuis plusieurs années pour le bien des Monpaziérois au sens large.
    Veiller au bien-être des habitants, les protéger contre les égoïsmes politiciens, contre les intérêts personnels au détriment de la collectivité, contre le clientélisme, contre la corruption, contre les dérives municipales devrait être dans tous les esprits de manière naturelle. Il faut ouvrir les yeux et les oreilles sur ce qui se passe et ce qui se trame dans l’ombre. Soyez solidaires de ce collectif et relayer ce qu’il fait savoir pour un meilleur vivre ensemble. Tous ensemble ! tous ensemble !!!

  13. M Duppi était maire de Monpazier pendant 8 ans et 6 mois avant que les compétences aient été transférées au CCBDP en septembre 2016.
    Il a été le maire de Monpazier depuis 10 ans et 6 mois.

    Est-ce que notre maire se laver les mains du problème des eaux usées de Monpazier après la CCBDP a pris la compétence ?
    Est-ce M. Duppi et ses acolytes vont présenter des excuses aux Monpaziérois pour la grande quantité d’argent qu’ils ont perdu à leurs tentatives ratées de construire une nouvelle STEP ?

    Le maire et son équipe sont responsables de la santé des habitants de Monpazier et ils devraient cesser de blâmer le CCBDP pour les échecs !

    Quelles mesures ont-ils prises pour résoudre la catastrophe actuelle causée par le STEP ?
    Combien d’entre eux ont suivi le STEP ?
    Est-ce qu’ils se contentent de fermer les yeux et espèrent que le problème disparaîtra ?

    Maintenant la merde d’égout brute se déverse dans des terres ouvertes.
    Est-ce que nous fermons les yeux et espérons que cette merde disparaîtra ?

    Combien de dégâts doivent subir l’environnement et les agriculteurs avant que ce jeu politique ne s’arrête ?

  14. Le maire de Monpazier serait-il un comique ?
    C’est la question que tout le monde se pose après la diffusion par une employée municipale de son numéro « Monpazier Infos ». Dans ces feuilles, où l’on ne sait pas qui écrit quoi, quatre encarts méritent votre attention.
    Le maire prend vraiment les Monpaziérois pour des demeurés. Il ne les respecte pas. Il veut imposer ses mensonges à ceux qui subissent ses caprices et ferment les yeux pour ne pas voir la réalité prouvée par les faits. Se tromper dans un vote est possible, mais maintenant, il faut ouvrir les yeux et les oreilles. Plus jamais ça ! Les tours de magie de l’élection laissent la place à un individu capable de tout pour tromper, tricher, mentir. Lui, sorti de nulle part, formé à la plonge et à la vente d’asticots, ose donner des explications oiseuses sur le projet de supermarché, sur la station d’épuration, sur la pollution du Dropt et sur le cimetière sans aucune gêne alors qu’il est responsable et coupable de son entêtement qui malmène l’image de la bastide, alors qu’il pollue le Dropt, alors qu’il ment effrontément pour le cimetière, alors qu’il a versé des fonds inconsidérés à un gugussse prétendu expert pour la station à roseaux avec apatite qui s’est révélée une plaisanterie que le préfet de l’époque avec refusée. Et quand il ose craindre une action politique pour les futures élections municipales, il montre le vrai visage de celui qui ne pense qu’à son poste et qui se met en image tout seul auprès de la famille de notre centenaire, tel le pingouin sur la banquise… Ceux qui ont réagi à la lecture de Monpazier Infos en se disant « quel pauvre type !» ont vraiment raison. Qu’ils gardent en tête cette juste réflexion et qu’ils creusent tous les dossiers foireux et coûteux du maire…

    • Eh le Monpazierois du cru, t’as qu’à lire sud ouest de ce matin et tu aura les informations;
      Vive Sentinelle , vives tous les ecolos qui se battent pour le Dropt , la beauté de la bastide et contre les odeurs de merde; car il y en a je vous le guarantis

  15. Et alors les sentinelles ?
    Un journal Monpazier Info est sorti en ce début de semaine et pas de réaction ? Une réunion de la CCBDP , un conseil municipal et pas de réaction ?
    J’ai entendu qu’il y avait beaucoup à dire, et je ne lis rien.
    Peut-être faut-il le temps de la réflexion ? C’est certainement cela ? et dans ce cas tout est à votre honneur, mais de grâce, faites vite, renseignez-nous !

  16. dans Monpazier infos que je viens juste de lire . L’article  » pollution du Dropt  » l’auteur prend les gens vraiment pour des cons . quand les services de la préfecture vous annonce que le Dropt et polluer , ils savent très bien d’ou cela vient .tous le monde est au courant que la station d’épuration est pourris la dernière page de ce bulletin est un tissue de mensonges

  17. Bonsoir les Monpaziérois, bonsoir les amis du canton….

    le dernier bulletin d’infos est un vrai tissu de balivernes,un vrai torchon!
    La communication publique ne doit pas être un dénigrement d’1 opposition qui veille à la transparence, donc la vérité..et là ,il y a de quoi s’occuper…

    Savez vous ce que l’on peut entendre sur le marché de Villeréal ? des Monpazièrois qui compatissent à la douleur du  » petitout « … »Le pauvre » ils sèment des pointes pour l’empêcher d’acheter un terrain???le 2è terrain qui glisse sous on nez….Pareille idiotie doit être approfondie avant d’être colportée ,et ridiculisés…

  18. La dernière du soir:
    Allez sur le journal Sud Ouest version électronique.
    I y a deux articles extrêmements intéressants sur notre village!
    La station d’épuration et la pollution du DROPT.

    Levez vous tôt pour aller acheter le journal demain matin car il n’y en aura pas assez pour tout le monde!

  19. Le journal papier Sud Ouest de ce matin publie en première page un encart qui renvoie en pages 12 et 13 un article  » le poison de Monpazier »

  20. Vous avez raison c’est une HONTE que notre village fasse la 1ère de couverture d’un grand journal avec ce sujet !
    On a l’air de quoi ?
    Et on postulait pour etre le village préféré des francais!

  21. Je ne pense pas que l’on voit le maire dans les rues aujourd’hui!
    Oú bien il va raser les murs pour aller à la mairie.

  22. Ce matin, j’ai entendu dire que Duppi allait plonger, puis nager dans les lagunes avec un maillot de bain, en vente dans sa boutique, pour montrer que ce n’est pas dangereux.
    J’espère que toute sa majorité municipale sera avec lui. Espérons qu’ils boiront la tasse !
    On verra les 7 nains dans leur bouillon de culture. La seule culture qu’il leur reste.
    Que celle ou celui qui saura l’heure de ce scoop, le fasse savoir pour les photos.

    • Ne revez pas les amis. Duppi est un Dieu , un peu comme la reine d’Angletrerre . il ne sortira bientôt qu’avec un carosse pour aller à la mairie. Il n’appartient plus au peuple. Il ne s’exprime pas . On ne l’entend pas parler. Il fait ecrire ses sbires ou son nègre et c’est tout.
      C’est vrai que l’ecriture n’est pas son fort. Il peut etre aidé par le couple de la Garonnière De La Gannraye . Ancien voleur d’eau et mari de la plus vielle secretaire de mairie de France au dernier echelon de retraite pistonné par papa et recordwoman du nombre de jours d’absence.
      Dossier très lours que celui du vol d’eau que le maire de Monpazier n’a jamais voulu faire élucider. Normal vous me direz 10 ans qu’il travaille sur la station et toujours par un coup de pelle de donner. Alors le vol ‘eau potable à la commune ……vous pensez bien , ça ne fait que 4 ans que l’affaire est sortie.
      A dégager vite comme dit

  23. Hier c’était l’anniversaire de la mort du Ché un grans jour.
    Aujourdh’hui c’est la fête du petitou alias le colibri , roi des asticots, ridicule, inculte et menteur.

  24. Bien il était temps que la presse se réveille. Journalistes sérieux il y a encore des enquêtes médiatiques à mener.
    Que les personnes concernées aient la trouille.
    « Mais non c’est la faute à Marc ». Alors qu’il n’y a pas plus compétent que lui : c’est pour ca que certains essaient de le démolir : bande de perroquets

  25. Je suis vraiment très excitée de voir un article sur le journal avec le beau général. Mais le suis moins quant aux odeurs nauséabondes sur les rives du Dropt. Je pense et j’espère que monsieur Jean Mi va arranger tout cela.

  26. GLAUQUE
    J’avais lu Le Démocrate « Dropt inquiétude au sujet de la qualité de l’eau ».
    J’ai lu Monpazier info, signé dans son édito Fabrice Duppi. J’ai lu surtout un journal partial, orienté, qui sonne faux : info, non un faux.
    J’y ai lu un encart sur la pollution du Dropt, et qui dit que « ce n’est pas la station » « épisode ponctuel malheureux » « surveillance deux fois par semaine ».
    C’est le déni de responsabilité de Monpazier, le « C’est pas moi », (moi qui ai refilé le bébé à la CCBDP.)
    Le maire, c’est l’officier de police judiciaire sur la commune, le responsable de la sécurité civile et le responsable de la gestion des troubles ! Et troubles, il y en a dans cette station, eaux troubles, pollution, trouble de la CCBDP qui en a désormais la charge, CCBDP tout aussi trouble dont le maire de Monpazier est vice-président, trouble de l’entreprise qui ne peut garantir l’efficience d’une station voulue par le maire et qui trouble la quiétude de la CCBDP. Bref on tourne en rond, on trouble en rond et le trouble est bien installé, terrible et silencieux ; silence on dort, silence dormez !
    Mais voilà, en ce début d’octobre, à la CCBDP le réveil semble brutal. On a compris qu’il fallait installer au plus vite des réservoirs pour ne plus polluer le Dropt par les rejets de la station de Monpazier et retraiter ailleurs les effluents.
    Tout éclate donc au grand jour : la pollution du Dropt, c’est bien la station.
    Le journal de Fabrice Duppi porte la signature des menteurs et des tricheurs.
    Menteur un jour, menteur toujours, dit le proverbe. Tricheur un jour, tricheur toujours.
    Qu’attend l’opposition pour dénoncer tout cela, en référer à la justice et faire contraindre les responsables et coupables à la démission. Responsables et coupables, cela va de pair à Monpazier. Mais qui donc soutient les responsables et les coupables en plus haut lieu ?

  27. La protection de l’environnement, c’est l’affaire de tous les citoyens », souligne Germinal Peiro qui préférerait « une écologie incitative à une écologie punitive ». Sont visées les stations d’épuration qui fonctionnent mal et les rejets sauvages. voila ce que ce Monsieur disait en avril 2017 et il appelait la population a dénoncer ce qui pollué les rivières du département .Mais fallait pas faire de la délation pour ses copains politique . a bon entendeur salut !!!!!!

  28. La très vieille dame.
    L’usure du temps est passée par là. La vieille dame en a connu, des troubles de la vie de travail au rythme des saisons. Elle a vieilli, honorablement, avec les soins dus à son âge. Jamais elle ne s’est plainte de son état et a assumé les responsabilités et les vicissitudes : on lui en demandait toujours plus et toujours elle était présente. On savait bien qu’un jour cela finirait par s’arrêter, et qu’une autre prendrait le relais. Une vie ne dure qu’un temps, mais toujours avec les bons soins, elle semblait ignorer cette issue
    Mais voilà, un jour un quidam décida de son destin. On changea les opérateurs de soins, « pour son confort » fit-on savoir à dix lieux à la ronde. La vieille dame ne s’insurgea pas. Un peu de changement ne lui ferait-il pas de bien dans la monotonie de son quotidien ? Après tout ! Pourquoi pas ?
    Les nouveaux soignants firent connaissance, au demeurant très sympathiques, mais un peu sûrs d’eux. La vieille dame digne était à leur goût un peu trop choyée sans doute. Alors on voulut la mettre au pli. L’entretien et les soins quotidiens passèrent à deux fois par semaine. « Comme tout le monde » n’est-ce pas ?
    Les odeurs alors se sont invitées à l’heure de se mettre à table, pour devenir de plus en plus preignantes.
    La vielle dame n’a rien dit et pour cause : Depuis sa naissance elle est utile, utilisée, et quasiment silencieuse, pas de révolte.
    Aux bons soins de la SOGEDO, on a substitué ceux de la CCBDP : surveillance deux fois par semaine (selon Monpazier Info)
    Elle aurait voulu dire tout ce qu’elle sentait, ressentait, exprimer sa révolte, sa bonne foi, ne pas être jugée sans procès.
    Mais les autorités se cachaient les oreilles et se bouchaient les yeux pour ne point entendre et encore moins voir. Son ami le Dropt, incapable de prendre sa défense en mourut d’intolérance et d’indigestion verdâtre… Est-ce là que l’on nomme chagrin ?
    Pourtant, avec quelques bons soins et un peu de respect, elle sait bien tous les services qu’elle pourrait encore rendre aux humains.
    Monpazier se devait de se mettre « aux normes lindoises ». Pas d’exception tolérée, pas de qualité d’exception autorisée comme pour tout le reste, plus d’humanité, la rigueur glaciale et sinon la tête sur le billot devant une majorité municipale impassible… Pauvre vieille dame, pauvre station d’épuration. Regardez les hommes, ils sont devenus fous.

  29. Félicitations à l’auteur, l’ écrivain du commentaire «  la vieille dame « 
    C’ Est si bien écrit et ( malheureusement) si juste, si bien vu !

  30. Après le Démocrate, puis Sud-Ouest, ce soir, à 19h15, sur FR3, il était question de la station d’épuration de Monpazier qui n’est plus aux normes et pollue le Dropt.
    Duppi n’avait plus son sourire de ravi qu’il affichait lors concert caritatif de vendredi dernier transformé en vitrine politique de caniveau avec les deux conseillers départementaux. C’était à Marsalès, mais Duppi se croyait chez lui sans remarquer la discrétion de bon ton de tous les autres maires, dont celui de la commune de Marsalès. On a vu sortir tous les vieux crabes qui les entourent et vont à la gamelle.
    Et, sur FR3, on a entendu Estor déclarer que la CCBDP ne s’occupe de la station que depuis 2017 en omettant de dire qu’il a contribué à humilier les services de la préfecture avec Mérillou et Duppi, accompagnés au ministère de l’environnement et de l’écologie, à Paris, par Brigitte Alain, la députée virée aux dernières législatives. Par bêtise, ces élus ont fait imposer par ce ministère un modèle de station aberrant, contre les décisions répétées et justifiées du préfet. Maintenant, les coupables regardent ailleurs et ils mettront vos sous sans compter pour réparer leurs fautes… Vous pouvez remercier vos élus !!! Ne les oubliez pas !!!

  31. Ma cousine qui habite sur Monpazier m’a dit qu’il y avait un nouveau bulletin qui explique tout .
    Il s’appelle transparence.
    Mais moi j’habite sur une communs d’à côté et je ne l’ai pas eu ce journal.
    Est il possible auX sentinelles de le passer?
    Merci beaucoup parce que j’entend beaucoup de personnes qui lisent les sentinelles.

  32. La CCBDP termine l’année en beauté. La station d’épuration de Monpazier présentait des bassins avec des toitures en feuilles transparentes en plastique, type pvc léger, en piteux état. C’était en accord avec l’image de cette communauté, comme disent les habitants… Avec astuce, les experts de la CCBDP ont démonté les armatures métalliques de trois bassins et il ne reste que deux bassins avec une couverture correcte. Donc, cela choque moins puisque l’on ne voit pas les trois premiers bassins. Mais ces trois bassins reçoivent l’eau de pluie avant de rejoindre les lagunes. Ainsi, la pollution est davantage diluée et moins visible, mais le pauvre Dropt doit encore supporter les crimes écologiques de nos pollueurs. Quelle inconscience ! Vous n’avez pas l’impression que cette CCBDP se moque de vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *