8 Commentaires sur “Mardi 10 mars J-5

  1. Réponse à Marius
    Un débat public, cela ne sera pas possible. M. Duppi a toujours refusé d’y participer. Déjà en 2014, il avait répondu par une fin de recevoir.
    De quoi a peur M. DUPPI ?

  2. Bonjour Monsieur Marius
    tout à fait d’accord avec vous….Mais pour arriver à débattre,il faut parvenir à échanger ,accepter les différences, se servir des erreurs pour évoluer ,avoir une pincée d’altruisme , une louche d’humour
    et tant d’autres.

    • Oui bien sûr c’est dommage cette absence de débat public ….mais faute de mieux rien n’empêche chacun de nous d’assister aux réunions organisées par chacune des listes et de poser les questions qui lui semble importantes pour l’avenir de Monpazier et de noter les réponses….peut être que cela pourrait être intéressant de mettre en place une commission de citoyens – citoyennes chargés d’évaluer et de rendre compte au fil des mois de l’avancée des propositions faites par la liste qui sera élue.

  3. qui a de l humour dans les deux listes ? qui peut debatre dans la serenite ?qui a envie de construire et d echanger ? soyez un peu realiste…Monpazier est un village ou la moitie des habitants ne parle pas à l autre moitié…ou les regards sont menaçants…alors pitie ne parlez pas d un debat..! et surtout ne dites pas que c est toujours la faute de l autre ..alors restons dans cette mediocrite ambiante , la concorde n est pas prête a regner dans la bastide et l election de l un ou l autre ne reglera rien…vous le savez bien!!!!!!!!!

  4. La vie d’un bourg, c’est le cœur du village, la place où se rassemblent les générations, les activités. C’est de là que nos anciens ont conçu la bastide, la vie au centre, le commerce, les habitants.
    Lorsque je regarde Monpazier depuis 2 mandats, on attire la vie à l’extérieur, un city stade éloigné, des jeux pour enfants aussi, maintenant, d’autres dans un pré, au fond d’une combe.
    C’est le meilleur moyen de favoriser la mort du commerce local et de rejeter la jeunesse à l’extérieur dès l’enfance.
    Plus tard ils auront perdu leurs racines, l’ancrage dans la vie commune et perdu la vie d’y vivre ou d’y revenir.
    Regardez Monpazier mourir, devenir un village vitrine, sans âme.
    C’est notre avenir qui se joue.
    Il faut changer, vite.

  5. Ce soir, la liste Duppi sera ouverte au public. J’irai écouter, voir, rencontrer des inconnus, retrouver des connus pas très appréciés par leur passé, mais qui veulent se faire remarquer. Je vous en parlerai demain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *