Les sentinelles

Les Sentinelles restent en alerte. Pour le moment, RAS mais nous attendons.

Dans l’équipe qui va être aux affaires il y a des éléments nouveaux, nous ne voulons pas formuler de préjugés à leur endroit car ces gens peuvent se révéler efficaces et soucieux du bien commun. Il reste à espérer qu’ils sachent faire prévaloir leur avis et que le maire leur soit attentif..
Merci à ceux qui nous témoignent de leur sympathie , les narquois nous laissant indifférents.

P.S. : Nous sommes désormais confinés, réduits dans nos déplacements.Comportons nous en voisins bienveillants envers les personnes âgées, vulnérables, seules.

C’est de cette manière et ensemble que nous pourrons surmonter cette crise.



 

19 Commentaires sur “Les sentinelles

  1. Félicitations sincères aux sentinelles de marquer une trêve du blog pendant le confinement tout en aidant, dans la discrétion, les plus démunis, les malades et les personnes âgées. Vous avez mesuré combien la gratitude de la majorité des habitants (185) est inexistante, mais vous le faites. On sait où se trouve la générosité la plus belle, celle du cœur.

  2. Les enfants ainsi que les parents de l’école primaire de Monpazier remercie Mr Ramos de bafouer et de piétiner l’obligation d’éducation envers nos enfants , apparement il est plus facile d’écrire les menus de la cantine ….
    Quel courage MONSIEUR .

  3. Ici Monsieur Piqueboufigue. Je suis confiné avec mes bouteilles de rosé. Je voudrais bien m’exprimer sur votre blog. J’ai des choses à dire, depuis un an. Je voudrais m’exprimer comme avant. VIVE LES SENTINELLES, VIVE LA LIBERTE, VIVE LE RICARD, VIVE LE ROSE.

  4. A propos ce fameux Levert directeur de communication vous le voyez dans Monpazier ? Il habite où exactement ? Si c’est pour parler de Piqueboufigue c’est bon il avait qu’à payer son abonnement internet au lieu de se bourrer de rosé !

  5. Monpazier se fait beau. Le village connaît actuellement beaucoup de transformation. Église, végétation, arbres dénudés, projet du foirail nord etc. C’est de bonne augure en attendant l’après Covid. Merci à Sentinelle qui nous permet de donner notre sentiment car il en va de soit que en ce moment il y a de gros efforts de fait.

  6. Quelle bonne nouvelle lorsque j’ai appris ce matin en achetant le journal et en prenant la Gazette que les Sentinelles repartaient pour offrir à ces fidèles lecteurs qui ont voté pour eux, la reprise du site. Dommage que cette initiative ne soit pas arrivée plus tôt, car avec les Sentinelles nous étions au courant de tout.
    Est-ce que la direction, qui n’a pas d’élus assiste aux réunion du conseil municipal ?

  7. Monsieur Costes, sentinelle ce n’est plus la ritournelle. Il y a des nouveautés à monpazier et dans le ruisseau. J’ai vu que la mairie élevé des moutons avec une clôture comme des fermes de californie. En plus c’est une bonne nouvelle, les truites sont revenus dans le dropt.

  8. Que se passe-t-il à Monpazier . une bagarre entre élu et citoyen Monpaziérois des coups de gueules entre commerçants, un maire aux abonnés absent, des nouveaux employés communaux, des soucis entre le 1er adjoint et les pompiers .Décidément ou est le bien-vivre à MONPAZIER !!!!!!!!!

  9. Je suis venu à Monpazier hier. Rue notre Dame fermé. Rue Jean Galmot fermé. Rue St Pierre fermé. Rue St Jacques fermé par une grue. J’ai compris que le couvre feu était permanent. Alors je suis allez me confesser à Beaumont.

  10. Je vois sur le site que les putassier sont de retour ….. en manque de ragots ? Certainement dut a une fin de vie bien peu remplie .

  11. Zozo lit les «  putassiers » apparemment puisqu’il commente .
    Donc il putasse aussi!
    Ah, que c’est facile l’anonymat…;

  12. ravi de voir que lorsqu’on est élue et commerçante on a la chance d’avoir des interdictions de stationner devant sa boutique !
    peints bien sûr par les employés communaux !
    Marre de ces abus !!!
    Comment la mairie justifie ces choix???
    Nous, le petit peuple, venez donc vous garez devant notre porte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *